Andrée Bolduc

Récolté : 5 150 $
Objectif : 5 000 $
MERCI!!
2022-10-28 50 $
Inez Kettles

All the best to you.

2022-10-27 100 $
Don privé*

Bon courage! Tu es une battante et je t’aime! xxx

2022-10-27 301,75 $
Francine Fallara

Voilà en cette magnifique journée d'automne je t'offre la poussée pour dépasser tes objectifs. Continue à nous émerveiller mon amie.

2022-10-24 50 $
Michel Plouffe

Bravo et en espérant te revoir bientôt

2022-10-24 100 $
Phil Hill

Bonjour Andree
Avec mes meilleurs sentiments
Phil

2022-10-16 100 $
Xavier Malet et Fanny

Andrée, nous savons malheureusement par quoi tu passes et saches que nous sommes de tout coeur avec toi!

2022-10-16 50 $
Denis Hains

Bon courage chère Andrée, je te souhaite une bonne récuperation. ️

2022-10-08 50 $
Don privé*

Allô Andrée. Que dire sinon que je pense à toi et à ton défi. J’espère que mes « vibes » positives se rendent à toi. Je t’embrasse et tu es une battante. Avec affection. Serge

2022-09-08 50 $
Jenny Crustin
2022-08-29 50 $
Don privé*

Bon courage Andree! Je pense a toi! Xox

2022-08-27 100 $
Csiza Family

Our thoughts and prayers are with you!

2022-08-21 348,25 $
Racine au Cœur des Arts

Merci à tous les généreux donateurs qui sont passés à mon kiosque pendant le Symposium. Chaque don compte!

2022-08-21 100 $
Christine Laberge

Ma belle Andrée, bravo pour ce que tu fais pour la cause. Tu es tellement inspirante! Je pense beaucoup à toi xxx

2022-08-21 20 $
Don privé*
2022-08-21 50 $
Louise V

Bravo pour votre courage, Andrée. Ne lâchez pas, continuez!

2022-08-20 100 $
Julie Methot

Félicitations pour la cause

2022-08-20 25 $
Raymonde Dufresne
2022-08-20 20 $
Guylaine Laforest

Vous arriverez au bout avec votre beau sourire

2022-08-20 50 $
Don anonyme
2022-08-19 75 $
Réjean

Andrée
Bon courage! Mon cœur et mes pensées sont avec toi dans ce chemin de travers qui teste ta force!
Lâches pas!

2022-08-19 25 $
Denis Lefaivre

C'est une merveilleuse idée d'avoir créer cet évènement. Cela nous permet de t'appuyer ainsi que toutes les autres dans la même situation.

2022-08-18 25 $
Andrée

T'es forte

2022-08-16 50 $
Martine L

Bravo pour ton implication.
Ne lâche pas, le processus avance bien!

2022-08-11 50 $
Claire H

Bravo super championne. Lâche pas. Je suis avec toi.

2022-08-10 25 $
Raymonde Dufresne

Bravosssss

2022-08-10 100 $
Aïcha

Bravo Andrée, la victoire est proche. Merci pour la formidable leçon de courage que tu donnes, même aux rescapés du cancer.

2022-08-09 100 $
Daniel Lebel

Chère Andrée
Bon courage dans ta lutte au cancer et merci d’être une porteuse de lumière !

2022-08-02 100 $
Martine

Un appui en dollar et en coeur. Continue ta lutte avec ténacité, la victoire est au bout!

Bises

2022-07-31 100 $
Don privé*

Que dire ... à part de te dire tout simplement que mes meilleures pensées envers toi sont pour ta guérison. XX

2022-07-31 75 $
Anna et Alex

Chère Andrée, c'est une très bonne initiative ! On pense à toi et te souhaite le meilleur.
Bon courage!

2022-07-29 100 $
Donna

De tout cœur avec toi chère Andrée. Quel beau don de soi que de partager ce chemin, ses hauts et ses bas.

2022-07-28 50 $
Lise Goulet

Je pense à toi très souvent. J’imagine qu’il faut beaucoup d’énergie, de ténacité et de volonté pour passer au travers de cette période difficile. Avons hâte de te retrouver en forme après avoir traversé cette période demandante. Te souhaitons tout le courage nécessaire.

2022-07-28 75 $
Joëlle Marion
2022-07-28 40 $
Don privé*

Bon Courage Patronne xxx
S.

2022-07-27 50 $
Claudette Goulet

Tu es entrain de traverser un moment difficile de ta vie. Je sais que tu vas combattre cette épreuve et revenir plus forte. Je suis de tout coeur av toi chère cousine.
Bonne chance

2022-07-27 20 $
Don privé*

Félicitations pour ton implication, c'est formidable de transformer ce défi que la vie t'envoie en positif!

2022-07-25 50 $
Agathe Goulet

Ma belle cousine, tu as tout ce qu’il faut pour vaincre la maladie: force de caractère, ténacité, intelligence et amoureuse de la vie … et en plus, des gènes de Marcoux! Je t’envoie mes meilleures pensées xxx

2022-07-14 50 $
Geneviève
2022-07-13 100 $
Don privé*

Fantastic to chat with you the other day. Even though it's been a while it felt like it was just yesterday! It shows we're good friends! Thinking of you and wishing you the very best. Talk again soon.

2022-07-06 50 $
Don anonyme

Nous sommes de tout coeur avec toi. Garde le moral, c'est important!

2022-07-03 50 $
Steve Locke

Wishing you the best. I will be thinking of you.

2022-07-01 100 $
Don privé*

Ma chère Andrée,

Il parait que les emmerdes ça vole toujours en escadrille dixit un ancien président. Là, tu as carrément pogné un escadron de voltige. Aucun doute que dans quelques mois quand tu te retourneras, tu penseras que cette épreuve t'a grandie.

D'ici là, ta grande transparence face à la maladie sont une inspiration pour toutes et tous, et avec et ou sans postiche, ne t'en fais pas, c'est bien Andrée qu'on voit.

Bien amicalement

2022-06-29 150 $
Don privé*

Lâches surtout pas, pour toi, tes enfants et tes petits enfants

2022-06-27 50 $
Don privé*

Bravo pour ton courage et bravo pour l'énergie que tu prends pour te joindre à la cause en devenant porteuse de lumière! Mes pensées sont avec toi pour te soutenir le long de ton trajet vers la guérison! Avec beaucoup d'affection, ta cousine Hélène

2022-06-24 100 $
Mary-Lynn
2022-06-23 50 $
Ines

Bonne initiative André. Bon chemin de guérison, que le meilleur t'accompagne. On est là pour toi. Ines

2022-06-23 100 $
Gaétan

Bon courage dans tout cela et n'hésite pas à me faire signe à nouveau si tu as besoin de moi. Je serai toujours là pour t'appuyer.

2022-06-22 100 $
Louis
2022-06-21 50 $
Robert-André

Chère Andrée, tous mes sincères encouragements dans cette épreuve. Nul doute pour moi, que tu sauras relever ce défi. À bientôt.

2022-06-20 50 $
Philippe Marcoux

Je t’envoie un tas d’ondes positives Andrée! La meilleure des chances à toi!

2022-06-20 50 $
Yves

Bon courage ma petite cousine. Tu vas passer à travers je n'en doute pas.

2022-06-20 125 $
Sonia Talwar

Andree, ouf - quelle nouvelles. Tu es une femme inspirante - bon courage avec le traitement. Tu es dans mes pensees. Amitie, Sonia

2022-06-20 50 $
Jean-Daniel Bourgault
2022-06-20 100 $
Michel G

Donner de son temps malgré le challenge important auquel tu fais face est tout simplement impressionnant. Continue de foncer.

2022-06-20 50 $
Mireille Labrecque

Cette bataille tu ne l’as pas choisie, elle s’est tout simplement invitée dans ta vie, tu l’affrontes comme une championne et un jour à la fois tu la vaincras

2022-06-19 50 $
Michelle Garneau

Parce qu'on y croit! Je suis avec toi,

2022-06-19 125 $
Francine Fallara

Je t'envoie des vibes positive soul sister. Faudra se planifier un voyage quand tu auras vaincus cette épreuve. Big hugs!!!

2022-06-19 50 $
Claude

Toujours à tes côtés petite soeur

2022-06-18 50 $
Isabelle Hudon

Andrée on va le relevé le défi et on va faire d'une différence pour celles qui passent par là comme toi. Garde ton beau sourire et ta joie de vie. On va essayer de battres des records de dons pour cet organisme qui me touche droit au cœur ️

2022-06-18 100 $
Isabelle Roy

Salut Andrée. Mon coeur et mes pensées t'accompagnent. Continue d'être aussi lumineuse! XXX

2022-06-18 50 $
Don privé*

Je pense à toi très fort et espère aller à Québec cet été. Je te fais signe. Tes traitements me touchent beaucoup, j’ai ma grande amie qui a passé au travers tout ça.

2022-06-18 25 $
Doris

Continue à sourire et à être positive!

2022-06-18 50 $
Bernie

Carpe diem.

2022-06-18 25 $
Don privé*

Allô Andrée. Peu importe l’objectif, c’est celle qui le défini qui est importante ! Plein de pensées positivés vers toi

2022-06-17 25 $
Lucie S.

Tu es inspirante Andrée! xxx

2022-06-17 100 $
Louise Laverdure

Continue ton bon travail Andrée.

2022-06-17 100 $
Ami

Tu es une femme résiliente et battante, bravo pour cette initiative

2022-06-17 100 $
M. Guyard
2022-06-17 50 $
Marie-Pier Bolduc-Crustin

Un projet tout en lumière malgré la maladie, je suis fière de toi maman ! Très belle initiative. Tu atteindras ton objectif en un rien de temps, je suis certaine xxx

2022-06-17 50 $
Andrée Bolduc

2023-02-02

Finalement, ce sera 9

Ma bulle de bonheur n'a pas éclaté, mais disons qu'elle a rétréci. Ma radio-oncologue m'a rappelée hier. Elle révisait mon dossier pour préparer le traitement, elle a noté qu'une des marges, quoique saine, était un peu mince selon les normes de radio-oncologie. Par mesure de précaution, elle ajoute 4 traitements, question de s'assurer un nettoyage le plus complet possible, au cas où... 9 traitements, c'est quand même moins que les 15 à 20 dont m'avait parlé la chirurgienne.
Je suis un peu déçue, c'est sûr. Mais certainrment pas dévastée. De toute façon, le TDM-1 (Kadcyla) va se poursuivre jusqu'en octobre, alors je suis en traitement pour encore un bour de temps! 2 jours depuis mon premier Kadcyla, pour le moment, rien de spécial. Je me croise les doigts!


2023-01-30

La bonne nouvelle du jour

C'était mon rendez-vous avec ma radio-oncologue. On a commencé par faIre l'état de la situation, les résultats de la chirurgie, comment j'ai réagis aux chimios précédentes, les effets secondaires de la radiothérapie, etc. Avez-vous des questions madame? Oui, une seule, combien de traitements? 5. QUOI??? Juste 5? Moi qui m'étais préparée à 20! Comme la chirurgie a tout enlevé de la maladie, que les ganglions sont sains, la radio est faite à titre préventif et non curatif. 5 traitements, le minimum, qui réduiront d'encore 50% les risques de récidive.
Et je commence le nouveau traitement TDM-1 demain comme prévu. Les interactions avec la radio ne sont pas si terribles, vaut mieux commencer tout-de-suite, qu'on en finisse! Et à l'examen physique, ça guérit très bien. Il reste de l'oedeme, mais beaucoup moins qu'il y a 2 semaines. Vraiment une bonne journée!


2023-01-24

Le poids de l'eau

Depuis quelques jours, lorsque je prends ma douche, l'eau ne s'écoule plus librement sur mon crâne. Elle reste coincée dans mes nouveaux cheveux, une sensation de lourdeur dont je n'ai pas le souvenir avant d'être malade. Oh lala, est-ce que j'ai dit le mot "malade"? Un gros contraste avec une chronique du mois de juin! Ça va, j'assume. Mon corps me le rappelle à tous les jours, même si ma tête est souvent dans le déni, encore!
Mes longues marches m'ont permis de continuer ma réflexion par rapport à la 3e chimio. Mon IPO m'a confirmé qu'il n'y a pas de prémédication. Donc, c'est pas mal plus léger que les 2 premières. Ma réflexion m'amène tranquillement à vouloir démarrer le plus rapidement possible. Évidemment, la discussion avec la radio-oncologue sera déterminante. Toutefois, j'ai l'impression que mon quêteux a encore un pied dans la porte, je ne veux pas lui donner l'occasion d'entrer à nouveau! Je suis prête pour un autre boutte rough dans les prochaines semaines / prochains mois.


2023-01-22

Après mûre réflexion

Voilà maintenant 5 jours depuis que j'ai eu les résultats de la chirurgie. J'ai eu le temps de penser et surtout de discuter avec ma psy. En principe, c'était à propos de mes troubles de sommeil, sous contrôle pour le moment, mais en pratique, elle m'a permis de faire du ménage dans ma tête.
Le 1-5% de cellules tumorales restantes, ce n'est pas le meilleur scénario, qui aurait été un nettoyage complet par la chimio. Mais à mon avis, c'est le 2e meilleur, surtout qu'il existe maintenant (et disponible depuis à peine quelques années si je comprends bien) un traitement combiné pour finir le travail, comme je le mentionnais précédemment. Plusieurs personnes se sont inquiétées de mes cheveux, je réalise que moi, pas du tout. Ça n'a même pas été une question lorsque j'ai su pour cette 3e chimio. La réponse est que ça ne devrait pas affecter la repousse.
J'ai nommé aussi que ce que je trouve le plus difficile présentement, c'est le dosage du peu d'énergie disponible. Je n'arrive pas à trouver l'équilibre entre recharger mes batteries (je suis tellement tannée de me reposer) et l'utilisation optimale de cette énergie. Je n'arrive pas à accepter qu'une heure de marche, c'est suffisant, me semble que je peux faire une heure et demie? Il me semble que je devrais être capable de m'occuper de mes petits-enfants un peu plus?
Et en avant de moi la radiothérapie dont un des effets secondaires est la fatigue! Souhaitez-moi la patience, je sens que je vais en avoir besoin!


2023-01-17

De la dentelle

Mon rendez-vous post-opératoire a apporté de nombreuses réponses. La plus significative est que la chimio a fait fondre la tumeur en dentelle. La conséquence esr qu'il reste 1%-5% de cellules tumorales dans la masse qui a été enlevée. Par contre, les marges de la masse sont saines, et les 2 ganglions sentinelles prélevés aussi. Il n'y aura donc pas de 2e chirurgie. Il y aura changement de traitement, le traitement-ciblé HER2 (il m'en restait 10 aux 3 semaines) sera remplacé par un traitement combiné (14 traitements aux 3 semaines), une molécule de chimio plus la molécule contre les HER2, pour finir la job. Ce sera à nouveau une prise de sang avant traitement, et un traitement qui va durer 2 heures au lieu de 30 minutes. Il reste à décider quand ce traitement va commencer, parce qu'il augmente la toxicité de la radiothérapie et ses effets secondaires. Je rencontre la radio-oncologue le 30 janvier, et je prendrai cette décision après en avoir discuté avec elle.
Le côté chirurgical est réglé, les plaies guérissent bien. Somme toute, d'excellentes nouvelles. Là, j'ai hâte d'avoir la suite pour la radiothérapie!


2023-01-12

La routine reprend

Après les Fêtes qui ne se sont pas déroulées tout-à-fait comme prévu, c'est le retour à la routine. J'ai recommencé à marcher, 6 km aujourd'hui! Le traitement ciblé a repris, et la semaine prochaine, ce sera la valse des rendez-vous médicaux: le suivi de mon œil, le suivi de la chirurgie, la psychologue pour le sommeil. Et mon cours de peinture qui recommence, ça, j'ai vraiment hâte, me retrouver dans la normalité. J'ai surtout hâte de connaitre la suite du programme. À quand la radiothérapie, combien de traitements, et est-ce que je vais être aussi épuisée de ça que je l'ai été de la chimio. J'ai l'impression d'être dans une zone grise. Pas que rien ne se passe, comme je disais, le traitement ciblé continu, mais celui-là, c'est maintenant la routine, alors j'ai peu de questionnement et donc de réponses à aller chercher. Mon prochain «but» est donc mardi prochain, la rencontre avec Dre Leblanc. Les résultats de la pathologie, le niveau de guérison des plaies, la lourdeur que je ressens dans le sein droit, tout ça, c'est normal?
Finalement, un programme de traitement de cancer, c'est beaucoup d'étapes, mais c'est aussi beaucoup d'attente puisque chaque nouvelle étape dépend du résultat de la précédente. Mes ami.e.s et ma famille m'encouragent en me disant que le plus gros est fait, que j'ai parcouru tout un chemin depuis le mois de mai dernier. C'est vrai, mais peut-être parce que je vois justement la lumière au bout du tunnel, je voudrais déjà y être. J'ai hâte de retrouver mon énergie, d'être capable de faire plus qu'une chose par jour, de garder mes petits-enfants sans me préoccuper de si je suis capable. J'ai hâte de retrouver le goût aux journées, d'être capable de planifier plus qu'entre 2 rendez-vous médicaux. J'y arrive, à la fin de ma zone de construction, mais elle n'est pas encore terminée!


2023-01-01

2023

Et voilà, on y est, la nouvelle année. Tant de choses se sont passées, surtout depuis 7-8 mois! Et il en reste, encore au moins pour un autre 6 mois (je ne compte pas l'hormonothérapie, 5 ans, mais elle sera tout aussi importante).
J'ai enlevé mes pansements vendredi. La cicatrice sous l'aisselle est belle, quoiqu'un peu enflée (ça frotte tout le temps dans ce coin-là). Celle sous le mamelon va demander un peu plus de temps de guérison, mais maintenant qu'elle est à l'air libre, ça va vite. Ça se referme bien, c'est sec, pas d'enflure. Mon sein semble aussi avoir désenflé un peu. Retour des élancements douloureux, le Tylenol est toujours mon ami!
Que dire? Mes ami.e.s et ma famille ont maintes fois souligné ma résilience, ma force, mon combat. Mais ce combat est beaucoup plus celui de mon équipe médicale, je ne suis que le champs de bataille. Et mon équipe médicale est top. À ce moment de mon parcours, tous les intervenants, de la technologue à la chirurgienne, en passant par l'infirmière-pivot, ou de la réceptionniste à la psychologue, ont fait montre d'un humanisme, d'un professionalisme et d'une compétence hors pair. Je suis reconnaissante de leur présence à mes côtés. Avec eux, mes ami.e.s et ma famille en soutien, ça ne peut que bien aller! Bonne année 2023!


2022-12-27

Déjà une semaine

Le mardi est vraiment une journée-phare pour moi. Journée des traitements, journée de la chirurgie. Je compte les semaines à partir du mardi. Aujourd'hui, ça fait donc une semaine depuis la chirurgie. Je suis le plan A, pas de surprise du côté des ganglions sentinelles. La convalescence se poursuit, avec de la visite un peu turbulente par moment, et un brunch de Noël presque normal. Je fais mes exercices de mobilisation de l'épaule. Comme je n'ai pas de drain, c'est facile, mais ça tire un peu au niveau de la plaie sous l'aisselle. Il n'y a pas beaucoup de douleur, je ne prends que de l'acétaminophène. Je rapporterai les opioïdes à la pharmacie la prochaine fois que j'irai. Prochaine étape, enlever les pansements et les steri-strips dans 3 jours. Les points fondants vont finir le travail. Une fin d'année 2022 bienvenue. Je prendrai 2023 une journée à la fois, quand même, j'ai hâte de faire un peu de planification à moyen terme!


2022-12-17

Le dernier résultat

Voilà, le dernier résultat de test pré-op est entré dans ma boite courriel. Covid-négatif. Je le savais, je vis presqu'en ermite depuis plusieurs semaines, mais sait-on jamais? Et je prends pour acquis que la prise de sang, la radiographie pulmonaire et l'ECG de vendredi sont ok aussi. Je suis prête pour mardi. Il be me reste a savoir que l'heure à laquelle me présenter à l'hôpital. Je saurai ça lundi après-midi.
Mon moral est fluctuant, ces jours-ci. La noirceur de fin d'automne m'affecte plus que d'habitude. La fatigue est toujours là, une activité dans la journée, c'est tout ce que je peux prendre. Le chat n'en peut plus de m'entendre dire que je suis tannée. Je ne suis pas beaucoio sortie marcher, douleur au pied. J'ai consulté, et après échographie le diagnostic pribable est fibromatose plantaire. Nodules bénins, pas grand chose à faire. La douleur s'est résorbée. Pour écarter la très faible probabiluté que ce soit plus sérieux et compromette mon opération, mon médecin m'a obtenu une échographie-doppler en moins de 24h. Résultat négatif, communiqué en moins de 30 minutes de la fin de l'examen. Notre système de santé peut être très efficace.
Il ne me reste que quelques tâches domestiques à faire avant la chirurgie, 2-3 brassées de lavage et une épicerie. Mes voeux de Noël ont été envoyés à ceux pour qui j'ai une adresse électronique, les réponses m'ont fait chaud au coeur. Je sais que vous penserez a moi mardi, et ça me portera une étape de plus vers ma guérison. Merci.


2022-11-28

Pas un de plus

J'ai hésité. Écrire encore un message qui décrit encore les mêmes effets secondaires, les douleurs à la nuque, aux mâchoires, au dos, l'épuisement total et encore plus après ce dernier traitement, la vision trouble, le moral au 3e sous-sol après 4 jours de brume. Chaque traitement est une vague dont le ressac est de plus en plus intense, je suis aspirée sans énergie pour combattre. Une seule pensée, une chance qu'il n'y a pas de 5e traitement, je ne sais pas comment je serais passée à travers. Parce que la date du dernier traitement n'est pas la date de la fin de l'étape chimio. Ce sera dans 2 semaines, avec la fin du cycle. En attendant, je laisse les gestes mécaniques s'accomplir, je m'abandonne dans le divan. Je sais qu'il y aura émergence, mais l'instant présent prend toute la place.


2022-11-23

Chimio terminée

Voilà, la chimio est terminée! Évidemment, il me reste une semaine moche des effets secondaires à traverser, et ensuite, je remonterai la pente vers la prochaine étape, la chirurgie. Les images (angiomammigraphie et IRM que j'ai finalement eu mardi dernier) n'apportent que des bonnes nouvelles, rien sur l'angio, et un léger rehaussement sur l'IRM. Dre Leblanc enlèvera l'équivalent d'un cochonet de pétanque autour du marqueur inséré lors de la biopsie en avril. Peut-être un peu plus selon ce qu'elle verra au moment de la chirurgie. Mais ça sera léger et ne devrait pas trop affecter le volume et la forme de mon sein. Il restera les cicatrices et les tatouages pour la rariothérapie (plus tard) pour me rappeler cet épisode de ma vie.
Mes messages seront sans doute espacés, signe que je vais bien et que les étapes suivent leur cours. Merci à tous, famille et ami.e.s qui me suivez. Votre soutien continu est si précieux et me porte vers la guérison!


2022-11-11

6 mois plus tard

Aujourd'hui, ça fait exactement 6 mois que j'ai officiellement eu le diagnostique de cancer du sein. Ma vie a été complètement engloutie par le suivi médical, les traitements, et tout ce qui en découle. Mon moral est toujours bon, mais je suis tannée. Je suis à la presque veille du dernier traitement de chimio et de la chirurgie, mais ce ne sont en fait que 2 étapes dans mon long parcours de guérison.
J'avais 2 examens à l'hôpital ce matin, en prévision de la chirurgie. Une IRM et une angiomammographie. L'IRM a été reportée, la machine est brisée. On va vous rappeler, madame. (soupir) L'angiomammo s'est faite comme à l'habitude. C'est un examen très rapide, et comme je n'ai pas réagi à l'injection d'iode les autres fois, je n'ai pas eu à attendre 15 minutes après l'examen. J'ai jasé avec les techniciennes, un lien s'est créé. Celle qui a fait l'acquisition des images a eu la gentillesse de me dire que l'image du sein droit est à toute fin pratique pareille à celle du sein gauche. Ça, c'est la victoire du jour! Je saurai sans doute à mon prochain rendez-vous si la tumeur a rétréci à presque rien, ou s'il me reste de la dentelle dans le sein, à suivre!
Ces 6 derniers mois ont été un combat contre un ennemi invisible, ce qui rend parfois surréaliste sa présence. Le combat n'est pas fini, mais mon quêteux est presque dehors. Je suis à la veille de refermer la porte. Il restera à la barricader comme il faut, cette porte, pour que je ne me fasse pas reprendre à nouveau!


2022-11-10

La «normalité»

Et me revoilà redevenue moi-même, du moins, la moi-même de ces temps-ci. Dans les derniers jours, même si je croyais en avoir terminé avec les effets secondaires du 3e traitement, la moindre petite activité me rappelait vite à la réalité de l'épuisement. Mon grand bonheur a quand même eu lieu, j'ai rencontré ma toute nouvelle petite-fille. Je l'ai bercée pendant une heure, elle a dormi comme un ange, à peine 2 petits cris pour me rappeler qu'elle est bien là, petit miracle de la vie, signe que justement, la vie suit son cours. Sous nos bonnets respectifs pour ne pas perdre de chaleur, elle est chevelue, brune, je suis chauve, sans couleur. Dans 3 semaines, on commencera le concours, qui sera la plus chevelue dans 6 mois?
J'ai beaucoup parlé avec mes intervenantes cette semaine, ça a replacé mes émotions, je suis tellement tannée en fin de parcours de chimio, et mes appréhensions face à la chirurgie. J'ai une meilleure idée de ce qui m'attend le 21 décembre et dans les jours suivants. Sans attentes spécifiques pour les Fêtes, je vais quand même être capable d'en profiter, en nommant à ma famille et mes ami.e.s mes limites et mes besoins. Je ne suis pas habituée à me faire passer en premier, ça me demande beaucoup de travail sur moi-même, mais ça en vaut la peine. Bientôt, je passerai à l'autre étape, de ça, j'ai très hâte!


2022-11-06

Émergence

J'émerge lentement dans la morosité du changement d'heure. Grisaille matinale qui n'aide pas à me réveiller. Ma tête veut penser, mes muscles, surtout le cou, les mâchoires, le dos, mais étonnamment aussi les triceps, les pectoraux et les muscles des cuisses, sont endoloris comme si je revenais d'un entraînement intensif. Les signes que les médicaments font leur travail. Encore une journée, et ça devrait commencer à passer. Et j'irai faire connaissance avec ma toute nouvelle Chouchou, j'ai si hâte!


2022-11-04

Fragilité

Je me sens comme une vieille dame fragile, qui s'appuie ici à un mur, là à un cadre de porte pour se déplacer, surtout quand elle se lève du lit ou du fauteuil. Mais dans les sentiers du parc, il n'y a pas de mirs, il faut faire confiance à ses pieds, faire attention aux cailloux qui roulent, aux racines qui ressortent un peu trop du sol. Je n'arrive pas à me déplier complètement, je marche à petits pas qui voudraient être solides, mais c'est trompeur. Au milieu de cette forêt urbaine qui. heureusement, m'est accessible facilement, ma tête se remplit de pensées poétiques qui s'évadent aussitôt. Qu'en restera-t-il quand je serai de retour à la maison? J'ai les larmes au bord des paupières, mais je dis quand même bonjour aux marcheurs que je croise. Journée émotive, c'est tout.


2022-11-03

La routine

Et ça recommence pour une avant-dernière fois. Les effet secondaires me sont familiers. La fatigue, la bouche sèche, la tête folle, et oui, la damnée énergie qui ne se présente pas au poste. Tant pis, il fait un soleil radieux, je sors marcher, mais lentement. Ma tête a fait le trajet, mes pieds connaissent le chemin, mes jambes me portent. Et je fais mon heure de marche, un peu plus même (il faut bien revenir à la maison!), mais pas le 5 km habituel. Pas grave, ce sera pour un autre jour. La journée est pleine à seulement me lever, déjeuner et faire la routine du matin, marcher, prendre ma douche, dîner, faire la sieste, écouter un livre audio, et hop, c'est presque l'heure du souper et la routine de soirée! C'est pas que c'est plate, mais ça manque de piquant, disons.
Mais preuve que mon dossier avance, j'ai mes rendez-vous d'IRM et d'angio-mammographie vendredi la semaine prochaine, et quelques appels téléphoniques avec mon infirmière-pivot, la travailleuse sociale, et une rencontre avec la psychologue en trouble de sommeil. La semaine sera bien remplie!
Mais le plus important, dans les prochains jours, c'est d'aller visiter ma fille et mon gendre et surtout ma toute nouvelle petite-fille, née il y a 2 jours. C'est un réel bonheur dans tout ce tourbillon de voir la vie prendre le dessus. J'en suis si reconnaissante!


2022-11-01

Il n'est reste qu'un!

C'était mon avant-dernier traitement aujourd'hui. Incroyable, j'ai tellement l'impression d'être dans cette histoire depuis toujours et qu'elle ne finira jamais! Ce n'est pas fini, bien sûr, mais là, j'ai mes infos pour la prochaine étape, la chirurgie.
Une certitude, il faut enlever ce qui reste de la tumeur et les ganglions sentinelles. À partir de là, il y a plein de "Y" dans le parcours. Les ganglions sentinelles sont-ils atteints ou pas?, et même si pas à l'analyse immédiate, les analyses subséquentes pourraient me ramener en salle d'opération. Est-ce que la tumeur a fondu en rétrécissant ou en gruyère? À l'analyse de ce qui sera enlevé, reste-il des cellules cancéreuses ou pas? Est-ce que la pathologie démontrera que suffisamment de tissus ont été enlevés ou est-ce qu'il faut y retourner pour une 2e chirurgie?
Je franchirai tout ça en temps et lieu, et je ferai ce qui doit être fait selon la réalité et pas juste les scénarios du pire et du moins pire. Dre Leblanc m'a donné suffisamment d'information sur les "what if ... then do", ma confiance est toujours totale dans ses décisions de traitement. Et bien sûr, tant que ma page est toujours accessible, je continuerai à donner des nouvelles.
Je tiens aussi à remercier tous les généreux donateurs à ma levée de fonds. Je suis très reconnaissante et surtout fière de ma famille, de mes ami.e.s, et de tous ces gens de Racine au Cœur des Arts, on fait tous une différence dans la lutte au cancer du sein, cinq mille cent cinquante fois MERCI!


2022-10-27

Merci mes amies!

Aujourd'hui, le soleil se pointe à travers les nuages, le mercure est en chut libre, si je veux aller marcher, autant y aller tôt. Et en profiter pour faire un petit "Coucou" à mes amies qui s'entrainent au Parc des Saules le jeudi matin. Quel plaisir de les revoir! Leurs sourires lorsqu'elles ont compris que c'était bien moi, leurs encouragements pour les derniers traitements à venir, leurs "tu as l'air bien", et leurs "on t'attend au printemps" m'ont fait tellement de bien! Je m'ennuyais d'elles! L'entraîneur, un peu dépassé, a gentiment attendu que je quitte pour commencer sa routine, merci! On ne soupçonne pas que l'effet de groupe puisse être aussi puissant, l'énergie de mes amies va me porter pendant un bout!


2022-10-18

L'énergie, toujours l'énergie...

J'ai réussi à faire mes 2 activités en fin-de-semaine. Samedi, encore boostée de la médication et fébrile, je suis allée marcher accompagnée virtuellement de mon amie, je parlais toute seule dans les sentiers et elle aussi, ça a été vraiment plaisant, mais tout de même fatiguant. Et dimanche, avec mon autre amie, en vrai cette fois-ci, on est aussi allé marcher, mais très doucement avec plusieurs haltes pour récupérer. Résultat, mon moral a été soigné, mais mon physique en a souffert. J'ai somnolé toute la journée lundi, malgré le temps radieux.
Mais je suis tannée des dérangements. Chaque petite, ou grosse, chose qui se passe dans mon corps reçoit la même réponse. C'est la chimio, ou les effets des médicaments post-chimio. La fébrilité et les étourdissements, vraiment la chimio ou le changement de café? Les raideurs incroyables à la nuque et aux épaules, et les douleurs aux muscles et à la peau un peu partout, les effets de l'injection ou j'ai trop bougé? Et les fringales de mal-bouffe? Et le mal de gorge et les ganglions douloureux, c'est quoi? Pas la Covid, j'ai testé. Ça commence à passer tranquillement, au fil des jours, signe que la chimio est en train de s'éliminer et que je devrais avoir une bonne période jusqu'au prochain traitement.
Je suis morose, comme la météo. On m'a encore dit que je suis courageuse. Est-ce que c'est du courage de simplement faire ce qui doit être fait pour guérir? Mon 7e petit-enfant va naitre bientôt, c'est l'espoir de profiter de ma nombreuse famille encore bien des années qui me porte, Pour y avoir droit, je ferai tout ce qui doit être fait. Garder confiance,


2022-10-14

Le p'tit pourcentage de trop

Selon le pharmacien, pour certaines patientes, la dose à 100%, c'est comme le p'tit verre de trop, celui qui va donner la gueule de bois, alors qu'une légère réduction permet de rester «feeling». Jour 4 aujourd'hui du 2e A/C sur 4. 90% de la dose, avec une semaine additionnelle de récupération. Ça va pas si pire, c'est un peu la bataille entre la stimulation du Décadron et la fatigue du traitement. C'est plutôt la fatigue qui gagne, mais avec une envie d'en faire plus. Demain, la post-médication sera terminée, on verra bien. Je prévois 2 courtes marches avec des amies samedi et dimanche, je veux être capable de les faire, alors repos aujourd'hui.
J'ai de la difficulté à croire que le 2e segment de mon périple sera bientôt derrière moi. J'ai hâte de refaire quelques plans d'activités autre que d'aller marcher au parc. Un mini-voyage pour commencer, peut-être? Mais pas tout de suite, faut passer la chirurgie et la radiothérapie en premier. Je veux tellement être ailleurs, je dois encore patienter En attendant, concentrons-nous sur la fin de la chimio et la chirurgie avant Noël. Peut-être une rencontre familiale dans le Temps des Fêtes, c'est mon souhait le plus cher.


2022-10-06

Une pause, un délai

Comme prévu, j'ai eu mon rendez-vous il y a quelques jours. J'ai d'abord vu l'infirmière praticienne, avec qui j'ai eu le temps de tout raconter les effets secondaires vécus depuis le dernier traitement. Elle a tout pris en note, m'a posé plusieurs questions complémentaires, puis m'a examinée. Elle est ensuite partie avec sa feuille de notes, pleine recto-verso, voir Dre Leblanc. Elles sont revenues toutes les deux au bout de quelques minutes. Dre Leblanc juge que 9 jours d'effets secondaires sévères et seulement 5 jours de répit, c'est loin d'être optimal. Comme le traitement peut se donner aux 3 semaines, c'est ce qu'on fera, et la dose sera réduite à 90%, ce qui ne devrait pas compromettre le résultat. Donc, pas de chimio cette semaine.
J'ai des sentiments très partagés. D'un côté, je m'étais faite à l'idée de vivre l'enfer encore 3 fois entrecoupé de petits répits, de l'autre, j'accueille avec bonheur une semaine de vie «normale» qui me permettra à la fin du traitement, de ne pas être à terre complètement. Mais ça retarde de 3 semaines la fin, le 22 novembre au lieu du 1er. Et ça retarde la chirurgie. Est-ce qu'elle aura vraiment lieu avant Noël? J'ai maintenant des doutes, mais bon, dans la logique des choses, ce n'est pas si grave (c'est ce que ma tête me dit). Mon cœur. par contre, qui a si hâte que ce soit fini, prend son temps pour assimiler le nouvel horaire.
Alors je suis retournée à mon cours de peinture, j'ai commencer à préparer l'extérieur pour l'hiver, j'ai été marcher. J'en profite, sans me brûler, bien sûr, ce n'est qu'un délai!


2022-10-02

La vie comme elle doit être

Aujourd'hui, jour 13 du cycle de chimio, je savoure ma 4e journée «normale». Belle journée d'automne, ciel bleu, soleil radieux, frais. Au lieu de juste faire la routine, quelques tâches ménagères, une sieste et une marche au Parc, c'est une activité spéciale qui m'attend. Quelques ennuis intestinaux après le dîner ne viendront pas gâcher cette activité!
Rendez-vous au potager de ma fille pour y cueillir des citrouilles. Ma sœur nous y rejoint, puis, un peu plus tard, mon autre fille et ses 3 enfants. Quel bonheur de voir tout le monde! Les jumeaux grandissent si vite, 2 petits humains capables de mettre leurs mitaines tout.e seul.e, et une grande qui savoure la vie à pleine course entre 2 rangs récoltés. Voir mon petit-fils essayer de soulever ma citrouille pour la ramener à la voiture. Sortir ma bouteille d'eau parce que ma petite-fille veut absolument m'aider à apporter quelques chose. Et jaser avec mes filles et un de mes gendres, relax, ça fait si longtemps!
J'ai fait le plein de bonheur aujourd'hui. J'en aurai besoin dans les prochains jours, mais ça, c'est pour plus tard!


2022-09-28

Le creux de vague

À l'image de l'ouragan Fiona, mon creux de vague a frappé fort. Alors que je me pensais sortie d'affaire il y a 2 jours, la visite à ma psy a sans doute été de trop. Résultat, un lendemain à dormir toute la journée, sans même prendre de douche ou de penser à m'habiller. Pas besoin de dire que le lit est resté défait depuis samedi. Ce matin, levée à 7h, je dois retourner me coucher après déjeuner, à 8h30, pour me relever à 11h30. Appel à la pharmacie du CMS, est-ce que je vais m'en sortir? Le pharmacien me rassure, fait le tour des effets secondaires, me donne quelques conseils et surtout les choses à surveiller en attendant que je revois Dre Leblanc, approuve qu'au prochain traitement, je diminue le Ziprexa. Il a raison, je commence à émerger, je réussis à aller faire une courte et lente marche autour de la maison et à sortir les carottes du potager. Ma tête fait des plans pour les prochains jours, c'est bon signe. La semaine prochaine, je sauri un peu plus à quoi m'attendre, en souhaitant que ce soit moins pire…


2022-09-26

Faut que ça sorte

Presque 4 mois et demi depuis le début de mon chemin de travers. Je me trouvais plutôt sereine avec tous ce qui a jalonné mon parcours jusqu'à maintenant. Bon moral, une petite baisse de temps en temps, mais jamais très longue, à la limite, je me disais que finalement c'est pas si pire que ça. On s'entend, c'est plus qu'un gros rhume, mais à part les nombreuses visites à l'hôpital pour les traitements et rendez-vous prévus, ça se gère. Et PAF! Quand ça craque, ça fesse.
Le cocktail chimio (A/C) + médication vient de me jeter à terre. Trois jours de brume entrecoupés de crise de larmes entre 2 siestes de 2 heures, l'impression que le corps réagit par pur réflexe, que la tête, déconnectée du corps, gravite au-dessus en regardant en bas le corps se démerder avec les gestes du quotidiens. Les jambes en guénille, les déplacements en se tenant aux murs, les étourdissements constants. Ark.
Le chat n'est d'aucune utilité, sauf pour apporter un peu de chaleur sur mes genoux quand je fais la sieste dans le divan. Il n'y a personne d'autre à la maison mais que pourrait-il.elle faire? Ma sœur, mon réconfort, m'écoute et me permet de faire un petit pas hors de ma torpeur. Mes ami.e.s qui me trouvez forte, résiliente, inspirante, permettez-moi d'être vulnérable, fragile, émotive.
Ce n'est pas tout-à-fait terminé, j'émerge tranquillement. Et quand on se verra, mes ami.e.s, j'aurai l'air «bien», parce que je garde pour vous mes bons moments.


2022-09-23

Nouvelle étape

J'étais dans l'anticipation négative pour la 2e chimio, merci Maman pour un tempérament un peu anxieux, mais contrebalancé par l'héritage cartésien de Papa. La pharmacienne m'avait tout de même rassurée, de même que Dre Leblanc. Alors que dire, la prémédication la veille m'a en effet rendue somnolente le lendemain, j'ai eu des étourdissements et une petite baisse de pression le soir du jour 1 (donc la journée du traitement), et le lendemain aussi. Je sens l'énergie artificielle du Décadron jusqu'en fin d'après-midi, mais je dors bien malgré la 2e dose de Décadron au souper, grâce au Ziprexa au coucher. J'ai un léger goût métallique dans la bouche et des brûlements d'œsophage, quelques Diovol aident pour ça. Mon intestin s'est calmé, là, je suis vraiment contente.
J'anticipais aussi l'injection de Lapelga du jour 2, pour le moment, pas d'effets secondaires. Donc, jour 4 aujourd'hui, les effets secondaires du traitement et de la médication sont très tolérables. Je marche 1 heure par jour, je peux faire un peu de cuisine, beaucoup de beaux légumes à préserver pour l'hiver. J'entrevois avec optimisme la suite jusqu'au 1er novembre, dernier traitement de chimio. On planifie la chirurgie fin-novembre, début décembre. Une étape à la fois, bien entourée par ma famille, mes ami.e.s, mon équipe médicale. Heureuse d'être dans un environnement chaleureux et bienveillant.


2022-09-15

Le yoyo énergétique

C'est fou comme les jours passent et ne se ressemblent pas. Hier, sur une énergie artificielle due au Décadron, j'étais levée à 4h30, j'ai oublié ma matinée, mais il me semble que j'ai accompli plusieurs petites tâches ménagères qui trainaient depuis quelques jours, j'ai été marcher au Parc des Saules, 8km à une allure de 5 km/h, j'ai cuisiné des poivrons farcis, bref, une grosse journée. J'ai dormi comme un bébé devrait dormir, sans me réveiller jusqu'au matin, passé 7h. Mais quand je me suis levée...
Le corps lourd, les jambes flageolantes, la tête embrumée. Bye bye Décadron, bienvenue dans la réalité. Seul point positif, ma vue est claire ce matin, pas de voile gris à l'œil opéré. Ça aussi, ça progresse dans le bon sens. Aujourd'hui, je ne passerai pas ma journée à vive allure, je dois accepter d'être revenue dans la zone de construction, à vitesse réduite. C'est un peu dur sur le moral...


2022-09-14

Taxol terminé!

Hier, c'était le 12e et dernier traitement de la première chimio (Taxol). Je pensais avoir une semaine de pause, puis commencer la 2e chimio, mais puisqu'il doit y avoir 3 semaines entre le traitement ciblé (celui que je reçois aux 3 semaines contre les HER2) et le début du A/C (j'en apprend à toutes les semaines), je n'ai pas eu ce traitement hier, et je peux donc démarrer la 2e chimio dès la semaine prochaine. Le traitement ciblé et le A/C sont tous les 2 durs sur le cœur, donc ne peuvent pas être administrés en même temps. Si j'avais eu le traitement ciblé hier, comme prévu, il aurait fallu attendre un autre 3 semaines avant de démarrer le A/C (ça fait beaucoup de 3 semaines, je ne me risque pas à interpréter!), trop long, et j'ai eu une petite pause lors de ma chirurgie, je suis en meilleure forme.
Donc, nouvel enseignement par le pharmacien vendredi, la médication complémentaire s'étale d'une journée avant le traitement à 3 jours après le traitement. J'en ai pour la semaine, à chaque 2 semaines, pour 4 traitements.
Ça progresse, une étape de franchie, ça m'encourage. Et j'essaie de prendre une bouchée à la fois, mais c'est difficile de ne pas anticiper la suite. Merci à tous pour les encouragements, ça fait du bien!


2022-09-08

J'avais hâte!

Après 2 semaines de pause, j'avais hâte de reprendre la chimio. La chirurgie à l'œil guérit bien, mon énergie est revenue, les autres effets secondaires sont presque tous disparus. Exceptionnellement, mon traitement a été placé mercredi puisque je dois voir la médecin. Ça commence par une résidente en chirurgie qui n'est pas encore très familière avec les suivis. Dre Leblanc vient terminer la rencontre, tout est beau, je passe au traitement. Dans la verrière, j'aime moins ça, mais bon, on va faire avec.
J'avais oublié l'installation du cathéter un peu douloureuse depuis quelques traitements. J'avais oublié les jambes agitées à l'injection du Benadryl, moins pire depuis que l'injection est plus lente mais toujours un peu présentes. Je me souvenais de la lourdeur dans tout le corps, mais le contraste est plus frappant vu que je suis arrivée en pleine forme. Je me souvenais de la longue sieste au retour, de la nuit moins reposante à cause des réveils causés par le Décadron. J'avais un peu oublié l'intestin hyperactif. Mais, somme toute, pas de gros changements depuis le dernier traitement.
Comme m'a dit une amie, lâche pas, tu vas y arriver! Non, je ne lâche pas!


2022-08-23

5 de 17

Aujourd'hui, pas de chimio, question de donner une pause à mon corps avant la chirurgie oculaire de lundi prochain. Mais j'avais le traitement contre les HER2, ces protéines qu'on trouvent à la surface de la tumeur (dans mon cas, on n'est pas toutes pareilles) et qui agissent pour "nourrir" la tumeur. Les cancers positifs aux HER2 sont à risque d'être métastatiques, et il y a 10-15 and, il n'y avait pas de traitement spécifique pour les combattre. Maintenant, grâce à la recherche, il y a un traitement qui rend le pronostic beaucoup plus intéressant. Quand je dis que je bénéficie des meilleures avancées de la recherche sur le cancer du sein, en voilà un exemple parfait!. 17 traitements aux 3 semaines, qui deveont être interrompus pendant la 2e chimio (les 2 traitements en même temps seraient trop durs sur le cœur) . L'échographie cardiaque que je passe aux 3 mois est là aussi pour détecter un affaiblissement du cœur avant que des symptômes n'apparaissent, si c'était le cas, il faudrait interrompre le traitement. Tout va bien pour le moment.
J'ai donc eu un avant-goût de ce qu'il me restera à avoir comme traitement après la radiothérapie, un rendez-vous d'une heure et demie, aux 3 semaines, sans prémédication. Assez léger, finalement, avec à peu près aucun effet secondaire, et je pourrai m'amener et me ramener de l'hôpital sans avoir besoin d'un chauffeur. En principe, ça finira à la fin juin 2023. Il reste du chemin à faire, mais j'anticipe qu'à partir de mars 2023, le glus difficile sera derrière moi.


2022-08-22

Une fin de semaine énergisante

La semaine dernière a été de loin la plus difficile depuis le début des traitements. J'anticipais sans doute la fin de semaine. C'était le Symposium «Racine au Cœur des Arts», organisé par ma prof de peinture. J'y avais un kiosque avec 2 de mes collègues du cours du mercredi matin, et une autre collègue avait son propre kiosque juste à côté. On accueillait es visiteurs, leur donnait quelques informations pour les enfants. Mais surtout, on levait des fonds pour Québec Ville en Rose par des dons donnant droit à une participation pour gagner une toile peinte spécialement pour l'événement par ma prof de peinture. Une magnifique toile où le rose domine. Le tirage aura lieu dans les prochains jours.
Il faisait très chaud, avec un bon humidex, on a bu beaucoup d'eau! Les gens se sont montrés généreux, certains en ligne, d'autres en argent dans la grande boite blanche qui servait à tout ramasser. En tout, $713.25 de dons directement liés à l'événement, qui s'ajoutent aux dons antérieurs. J'ai maintenant plus de $4000 de ramassés, avec l'objectif final à $5000 (je ne devrais plus le changer d'ici octobre).
L'énergie des gens qui se sont présentés au kiosque, qu'ils soient donateurs ou non, l'énergie de mes collègues, l'énergie des exposants, l'énergie des organisateurs et bénévoles, m'ont fait un bien immense. Oui j'étais fatiguée à la fin de la journée mais une bonne fatigue. J'ai raconté mon histoire à quelques reprises, des amis sont venus me saluer, plusieurs donateurs étaient soit des survivantes du cancer du sein, ou avaient quelqu'un près d'eux qui se battait ou s'était battu contre un cancer du sein. Très sensibilisés à la cause. On a beaucoup rit, on a discuté de mille et une choses pendant les moments plus tranquilles. Une belle fin de semaine. Merci la vie!


2022-08-16

Mais où est-elle passée?

Je parle ici de mon énergie, qui joue à «Où est Charlie?». Même le Décadron ne semble plus aussi stimulant qu'avant. Quand je pense l'avoir retrouvée, pfft! elle disparait en moins de 2. La kinésio m'a dit que ça arrive avec la chimio, et c'est imprévisible. Elle me dit dit de gérer mon énergie, diminuer l'intensité de l'entrainement au besoin. C'est décidé, je ne retournerai pas à Cardio Plein Air cet automne, même si j'aime l'accompagnement du groupe, je ne pourrais pas suivre dans les sentiers.
Même mes veines sont fatiguées. Depuis quelques semaines, c'est de plus en plus difficile d'installer le cathéter. Mes veines ne gonflent pas beaucoup sous l'effet de la chaleur, même si j'applique à la lettre les recommandations de manger du salé la veille (les bonnes pistaches salées!) et boire beaucoup d'eau le matin du traitement. On doit me piquer 2,3 4 fois avant de réussir à bien l'installer. Soit la veine fuit, soit elle éclate dès que le soluté se met à couler. Ça finit toujours par fonctionner, mais c'est souvent une deuxième infirmière qui prend le relais après 2 essais infructueux. Là, je vais avoir une pause de chimio pour 2 semaines, le temps d'avoir ma chirurgie à l'œil. Ça devrait permettre de résorber certains autres effets secondaires, comme les saignements de nez qui viennent de recommencer. Je verrai ma chirurgienne avant le début de la 2e chimio, qui sera, apparemment, encore plus difficile sur l'énergie. Je suis tiraillée entre faire les traitements le plus rapidement possible pour me débarrasser de l:intrus, et donner une pause à mon corps. Ça méritera une bonne discussion avec Dre Leblanc.
Certains médicaments que je prends pour le glaucome agissent aussi sur l'énergie. En principe, après le 29 août, ces médicaments devraient être du passé. J'ai l'espoir que ça va me permettre de passer à travers la 2e chimio plus facilement. En attendant, j'ai arrêté de culpabiliser en faisant de longues siestes en après-midi. Je dors généralement bien la nuit, quoique je me réveille tôt. Je fais mes activités le matin, et je ne prends presque pas d'engagements en soirée. C'est temporaire, mais quand même taxant quand on est dedans.


2022-08-08

Chaque dose compte!

Ce matin, j'ai reçu une dose d'énergie et d'amour à laquelle je ne m'attendais pas. Un ami de Rimouski, que je n'ai pas vu depuis trop longtemps, m'envoie un "Messenger" pour me dire qu'il pensera à moi pendant qu'il participe au Vélo Tour de la Gaspésie au profit de l'Association du cancer de l'Est du Québec. Photo à l'appui, mon nom est écrit sur son mollet gauche! J'en suis toute émue! C'est la somme de tous ces gestes, grands et petits, directs et indirects, qui me portent sur le chemin de la guérison. En vérité, c'est plus que la somme des parties, comme le dit la chanson. Je suis privilégiée d'avoir de si bons amis.


2022-08-06

Mon choix

Aujourd'hui, c'est la fête de ma fille ainée. Alors je me suis invitée chez elle, pour lui souhaiter Bonne Fête en face-à-face, profiter de sa présence, de celle de son chum, et soyons honnête, surtouts de mes petits-enfants. Les jumeaux, 2 ans, étaient tout excités de me voir arriver, et la plus vieille, 6 1/2 ans aussi. On joue dehors, assez longtemps pour que je constate bien que personne n'a le nez qui coule ni ne tousse. Génial. On dîne, puis les jumeaux vont faire leur sieste. Et c'est là que je me décide. Je demande à mon gendre s'il me prêterait son clipper. J'en ai assez des cheveux de sorcière qui n'en finissent plus de tomber. Ma fille se met à l'ouvrage, on jase pendant qu'elle me clippe les cheveux à 6 mm. C'est elle qui me fait réaliser que j'ai fait le choix de passer à l'action, alors que le protocole médical est tellement structuré, ça ne laisse pas place aux décisions une fois la première décision faite, celle de démarrer la guérison.
Ma petite-fille trouve que c'est bien mieux les cheveux rasés que les cheveux épars semi-longs comme j'avais avant. La petite aussi, elle trouve ça bizarre, mais je la rassure tout de suite, je suis la même grand-maman qu'avant son dodo, Les câlins qu'elle me fait et les "je t'aime Grand-Maman" valent plus que tout l'or du monde. Le petit dort encore, il me verra plus tard.
J'ai fait un bon choix, et ma journée ailleurs que chez-moi, entourée d'une partie de mes proches, m'a fait un bien immense. J'ai remis de l'énergie dans mes piles, je suis prête pour affronter la semaine et les non-décisions à venir!


2022-08-01

On ne la mesurera plus!

Aujourd'hui, 5e visite avec ma médecin. Après les questions habituelles sur les effets secondaires plutôt légers, on passe à l'examen physique. D'abord à gauche, où le sein est sain, et ensuite à droite, où, honnêtement, sous la douche, ce matin, j'aurais été bien en peine de dire qu'il y avait une masse. Et c'est la même chose pour Dre Leblanc. Elle confirme une région plus dense, mais bon, j'en ai plein les seins des régions plus denses, alors comment savoir? Elle a son ruban à mesurer autour du cou, mais elle me dit qu'elle n'essaiera même pas de mesurer, ce n'est pas assez bien défini. Quelle excellente nouvelle!
J'en profite pour lui demander de voir les images de l'angiomammographie. Elle commence par me montrer celle du 27 mai, où on voit très bien la tache blanche correspondant à la tumeur, puis elle lui substitut l'image du 15 juillet, où on voit à peine un petit rehaussement grisâtre. La mesure est de 12 mm. On est loin du 4 ou même du 3 cm! C'est spectaculaire de voir comment la masse régresse! Je suis tellement contente, ça vient effacer la semaine ordinaire de la semaine dernière. Et ça me donne des ailes pour les prochains traitements. On va l'avoir!


2022-07-25

Le lit n'a pas été refait

De temps en temps j'ai une "mauvaise" journée. Comme si, après avoir fonctionné sans doute un peu au-dessus de mon énergie pendant plusieurs jours, voire semaines, j'atteins un seuil et là, je casse. Solide. C'était hier, Mauvaise nuit, réveil trop tôt, je dois retourner me coucher à 7h30 et je redors plus de 3 heures. C'est la faim qui me réveille, j'ai le moral à terre, envie de pleurer, même pas le goût de prendre une douche, Comprenez-moi bien, ce n'est pas spécifiquement le cancer qui me viraille dans la tête, C'est l'ensemble de la situation. Et bien sûr, le cancer en fait partie. Le temps est long et court à la fois. Ça ne fait même pas 2 mois et demi que j'ai eu le diagnostique, et en même temps, l'horaire de chimio me donne l'impression d'être là-dedans depuis toujours. Tout tourne autour de ça, les bonnes et les moins bonnes journées selon un horaire connu, Et là, on me vole une bonne journée, il y en a si peu! J'appelle mon amie Louise qui réussit toujours à me changer les idées. Et je mets fin à la conversation pour retourner me coucher. J'ai encore oublié d'entretenir le spa, de me masser le crâne avec la lotion cicatrisante, de refaire mes ongles au durcisseur. Et évidemment, de refaire le lit. J'accueille les journées une à la fois, mais donnez-moi le droit de ne pas avoir le sourire à tout moment.


2022-07-20

1ère chimio, 6 traitements de faits, 6 à venir!

Hier, c'était la moitié de la première étape. Bien sûr, il y a une étape qui se vit en même temps, le combat contre les HER2. Là, c'est moins avancé, mais l'horaire aux 3 semaines fait que ça n'a pas non plus été retardé par la Covid. Mais 3 sur 17, il n'y a pas de quoi en faire une belle fraction marquante.
La chimio, c'est maintenant la routine. Selon l'heure, je dîne à la cafétéria ou je prends une petite collation à la chaise de traitement. Hier, il y avait vraiment beaucoup de monde, j'ai eu droit à la verrière. Il y a sans doute une vue, mais on fait dos aux fenêtres, et franchement, une fois somnolente, c'est l'audio dans les écouteurs qui prend le relais. L'infirmière a du mal à m'installer le cathéter, Après 2 essais, elle demande à une collègue, celle que j'appelle secrètement "la fée des cathéters" tellement elle fait doucement qu'on la sent à peine nous piquer.
Visite du pharmacien, il vient s'assurer que les effets secondaires sont tolérables, voir si j'ai d'autres questions. C'est fou comme chaque petit bobo finalement, c'est probablement la chimio. Comme le nez qui coule certains jours en goutte à goutte. Allergie saisonnière, c'est ce que je me disais, et je demande donc si je peux prendre une Réactine. Oui, mais il ne faut pas oublier que non seulement on perd nos cheveux, mais nos poils de nez aussi, donc le dégouttage n'est plus arrêté par les poils. Pas d'obstacle, ça coule tout seul. Aussi, ça semble clair que je vais rester à 85% de la dose. Il y a des résultats, et mes effets secondaires sont très peu incommodants. Sauf la fatigue, sans doute, mais bon, c'est temporaire.
Au cours de peinture, on parle de l'«événement», la levée de fond pour Québec Ville en Rose. Isabelle est à peindre les toiles qui feront l'objet d'un tirage, on discute de quelques détails, Ça va être toute une fin de semaine! Je serai bien appuyée par Raymonde et Bruno, j'espère avoir la force de passer toute la fin de semaine sur place. Un jour à la fois...


2022-07-13

Et c'est reparti!

L'isolement a pris fin jeudi dernier, premier test-rapide négatif lundi matin. Rendez-vous avec Dre Leblanc (et un interne pour commencer), bonne nouvelle, la masse a régressé, après 4 traitements et un arrêt de 2 semaines. C'est encourageant! Mardi matin, 2e test-rapide, mais à l'hôpital cette fois. Négatif aussi, donc, je peux recevoir mon traitement. Difficile d'expliquer comment ça me rend heureuse de recommencer la chimio! C'est le long traitement aujourd'hui, Taxol et Herzuma. Grâce au Benadryl, j'en dors une grande partie. Heureusement, parce que ce soir, la nuit sera sans doute courte, cette fois à cause du Décadron.

Martine (mon infirmière-pivot) m'informe que Dre Leblanc a parlé avec Dr Toren, le chirurgien-ophtalmologiste qui doit m'opérer à un œil. Eh, oui, en plus du cancer, j'ai un glaucome que la médication n'arrive plus à contrôler. L'opération aura lieu le 29 août. Ça perturbe évidemment les traitements, il m'en restera 2 après l'opération. Et ensuite ce sera la 2e chimio qui commencera.

Martine (l'infirmière de traitement) repasse mon questionnaire d'effets secondaires en revue, et me pose quelques questions. J'ai surtout des inquiétudes à cause des saignements de nez. Elle me suggère quelques trucs pour contrer cet effet secondaire pas si exceptionnel. Pour le reste, ça va plutôt bien, évidemment, la pause m'a aussi fait du bien.

Le bonnet est maintenant de mise, chez-moi comme en sortie. De toute façon, je me sens plus belle avec le bonnet, alors pourquoi pas? Le 5e traitement que je viens de recevoir vient sans doute de sonner la fin des cheveux, le peigne ne sera bientôt plus utile du tout!


2022-07-06

Le temps qui file

Je n'ai pas grand chose à dire cette semaine. Je finis de purger mon isolement demain. Le Paxlovid a fait de petits, voire gros, miracles. Les symptômes ont diminué dès la première dose, puis ont progressivement disparu. Il reste une petite toux résiduelle, qui est de moins en moins présente. La pharmacienne m'a rappelée après 2 jours pour vérifier que tout allait bien. Le test-maison devrait être négatif lundi prochain, et la vie reprendra là où elle s'est arrêtée il y a un peu plus d'une semaine.
J'ai aussi fait une réaction au soleil, moi qui voulait profiter de dehors dans ma cour. Je mets mon chapeau à large bord, une chemise à manches longues, mais un capri. Je me pensais "protégée". Sauf que j'ai enlevé la chemise parce qu'il faisait très chaud en désherbant mon potager. J'ai eu des petits boutons urticants sur le dos de la main, le bras, le décolleté, et le mollet. Tout du côté droit, le côté où est logée la tumeur. Depuis, je fuis le soleil, je mets de la crème solaire sur toute la peau exposée. Les petits boutons sont presque tous partis. Encore une affaire à faire attention!
Hier, j'ai porté un bonnet pour une partie de la journée. C'est curieux, mes cheveux blancs résistent mieux que mes cheveux bruns, je sens l'air sur mon crâne, j'ai froid. Comme aurait dit ma mère il y a quelques années, j'ai l'air d'une sorcière... Donc j'apprivoise mon bonnet. Honnêtement, je me trouve l'air moins malade avec le bonnet que sans. Ça fera désormais partie de mon habillement quand je sortirai à l'extérieur de la maison.


2022-06-30

Un ami, quand tu en as besoin

Ce matin, j'ai reçu un message d'un ami qui compare mon parcours à une randonnée de vélo. On peut avoir l'impression de manquer de jus pour finir de gravir une côte abrupte, mais on est si fier quand on arrive en haut. Ça m'a rappelé un rêve que j'ai fait au début de mon parcours contre le cancer du sein.

Je suis dans le bois, au volant d’une camionnette et quelqu’un à mes côtés. Collègue ? Famille ? Peu importe, il y a d’autres collègues dehors. Et soudain, la camionnette se met à reculer par elle-même, je tente de la remettre en “park”, rien à faire. Elle roule à reculons de plus en plus vite, mais semble suivre un chemin tracé. Je suis maintenant à l’intérieur d’une maison, ma famille et des connaissances sont aussi présents, mais semblent soit endormis, soit drogués. L’environnement est malsain. On me donne quelque chose à boire, je fais semblant de m'y tremper les lèvres, suis-je la seule à me rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond ? Puis je suis dehors, il y a un canot avec mes proches endormis dedans. Je suis assez forte pour mettre le canot à l’eau dans un gros ruisseau, j’embarque aussi dans le canot, et on s’éloigne avec le courant de la maison malsaine. Je me retrouve près de chemins forestiers, il y a plein de monde que je ne connais pas, des travailleurs dans une sablière et d’autres aussi. Je commence à marcher, puis à courir le long du chemin de gravier pour m’éloigner encore plus. Je ne suis pas seule à courir, je sens plusieurs présences autour de moi. La côte est raide, je veux courir plus vite, mais j’ai l’impression d’être plus lente que si je marchais. J’échange quelques mots sympathiques avec la personne la plus proche de moi. On voit la côte qui s’adoucit, on arrive en haut, ce sera plus facile ensuite.

J’ai décidé de prendre ce rêve comme une augure positive. Je vais m’en sortir, j’ai du monde autour de moi, mon équipe médicale, mon réseau, ma famille. Mais je dois aussi porter attention à mes proches. Accueillir leurs peines, leurs rythmes. On va tous s’en sortir.


2022-06-29

La colère

Je ne sais pas si je suis plus en colère contre le cancer, ou contre la Covid. Avez-vous remarqué? On dit LA Covid, pas ma Covid. Et oui, je l'ai. Dans les derniers 10 jours, j’ai côtoyé 2 personnes dont j’ai su (et elles aussi) après coup qu’elles avaient la Covid. Et ce n'est peut-être même pas eux qui me l'ont refilé, il y a une recrudescence des cas ces temps-ci. Petits gratouillis dans la gorge, saignement de nez. Puis, je commence à avoir une sensation de “feu”, pas vraiment dans la gorge mais plus dans le palais, et la langue. Pas de toux, pas de fièvre. Parce que j'ai toujours des symptômes la veille de mont traitement, je dois passer un test PCR. Positif (mon test maison la veille était négatif). Alors tout est en suspens pour 14 jours. Tout ce qui retarde mes traitements m'enrage. J'ai beau avoir le moral, là, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Isolée pour 10 jours. Au moins, j'ai du Paxlovid, ce qui aide grandement pour diminuer et arrêter les symptômes rapidement. Je ré-écrirai quand je serai de meilleure humeur.


2022-06-25

Les émotions, une roue qui tourne

Je suis plus émotive depuis hier. C’est peut-être la perte de mes cheveux, d’ici une semaine, j’aurai vraiment l’air d’une cancéreuse, ce que je suis, bien sûr, mais que je combats férocement. Ce matin, j’ai réalisé que c’est le regard des autres que j’anticipe négativement. Je n’ai pas le goût de lire la pitié sur les visages d’inconnus, et encore moins de mes amis, Jusqu’à maintenant, je choisissais de dire aux autres le cancer. Dorénavant, je n’aurai plus besoin, mon crâne lisse ou le bonnet caractéristique des femmes en chimiothérapie seront ma carte de visite. Je commence à comprendre l’utilité de la prothèse capillaire. Elle sert à se fondre dans la masse, à ne pas déclencher de réactions chez les autres. Je vais faire appel à la Fondation Québécoise du Cancer, comme mon IPO me l’a suggéré. Un outil de plus pour passer à travers. Si tout se passe selon le protocole établi, et compte tenu de l’opération à mon œil, j’en ai jusqu’à l’hiver avec cette marque visible. Et la repousse prendra le temps nécessaire. Disons jusqu’au printemps avant de retrouver un semblant de normalité. C’est loin.


2022-06-21

Le choix des mots

Le cancer ou MON cancer ? La tumeur ou Ma tumeur ? Le choix des mots est important. Je compare l'arrivée de ce cancer à la visite non-sollicitée d'un quêteux qui aurait trouvé, par une nuit sans lune, la porte débarrée de mon corps. Au début, il s’est caché dans un coin pour que le ne le vois pas, derrière le mamelon. Mais il a eu faim. Alors, il s’est mis à grapiller de la nourriture sans que je ne m’en aperçoive. J’étais fatiguée, j’ai blâmé ça sur les médicaments de glaucome (effet secondaire connu). J’ai trouvé l’entrainement difficile, j’ai blâmé ça sur l’entraineur qui s’était donné pour nous faire tout un programme. J’ai fait une double otite qui en a mis du temps à guérir, malgré les antibiotiques et le Pulmicort. J’ai trouvé parfois difficile de m’occuper de mon tout nouveau petit-fils. J’ai blâmé ses frères, 2 adorables bombes d’énergie un peu bruyantes. J’ai eu la Covid, celle-là est plus facile à expliquer, mon petit-fils de 2 ans l’a ramenée de la garderie et me l’a donnée. Mais pourquoi est-ce que je l’ai eu aussi fort malgré mes 3 doses ? Ce que mon quêteux ne savait pas, c’est que de temps en temps, j’ai un détecteur qui s’active, le « Programme québécois de dépistage du cancer du sein ». D’où l’histoire qui commence le 4 avril. Il avait pris du poids et ne pouvait plus se cacher.
Aujourd'hui, 21 juin, traitement no 4, c'est la fin du premier cycle, il en reste 2 de cette chimio. J’ai vu ma chirurgienne. Oui, c’est MA chirurgienne. La tumeur n’est plus très bien définie à la palpation, et plutôt molasse. Dre Leblanc anticipe que la prochaine fois qu’elle m’examinera, elle aura du mal à la trouver, La tumeur n’a pas vraiment diminué, mais la chimio qu’elle bouffe depuis 1 mois ne lui fait pas, elle perd son énergie. Et ça me convient tout-à-fait. Je n’ai aucun problème à héberger mes amis et ma famille. Mais quelqu’un qui s’introduit chez moi sans invitation, c’est NON|


2022-06-07

Le 7 juin, jour de mes 62 ans

Merci pour tous vos souhaits, je reçois l'énergie de tout cet amour pour me porter dans les prochains mois. Je vous laisse une vue de comment j'ai reçu mon plus beau cadeau (merci Inès pour cette vision), juste 3 heures de traitement aujourd'hui. Un merci spécial à ma soeur Claude pour ton soutien ces dernières senaines. À tous qui m'offrez de l'aide, patience, j'en ai au moins jusqu'à Noël, votre tour va venir !


2022-05-17

À toutes mes amies

À toutes mes amies entre 50 et 69 ans. Ne négligez pas la lettre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein. On peut avoir eu 6 mammos normales, et la 7e révèle un cancer. Ce n'est pas arrivé à une amie d'une connaissance. C'est ma réalité. Prenez soin de vous