Asmaa Ibnouzahir

Originaire du Maroc, Asmaa Ibnouzahir est arrivée au Québec en 1994. Adolescente brillante avec une vision claire d’un monde meilleur, elle s’engage dès son arrivée comme bénévole dans diverses initiatives dans les établissements scolaires qu’elle fréquente ou avec des organismes communautaires. Très tôt, elle démontre son intérêt pour l'engagement citoyen en rejoignant le programme de Québec Sans Frontières en participant à des projets concrets de solidarité internationale.

Ayant vécu du racisme et de la discrimination, elle passe 10 ans de sa vie à se percevoir comme appartenant à deux mondes complètement différents : l'islam d'un côté et la culture québécoise de l'autre. Bien que le cheminement d’émancipation fût long et douloureux, elle finit par réaliser que ses valeurs québécoises font partie intégrante de son identité et de sa foi, les unes n'allant pas sans les autres. Asmaa se définit aujourd’hui comme une femme québécoise, marocaine, musulmane et libre.

Depuis 2006, Asmaa milite pour l’émancipation des femmes musulmanes et pour un féminisme musulman. Elle réfléchit et intervient depuis plus de 10 ans sur les questions liées aux droits humains, en particulier aux droits des femmes et des minorités religieuses au Québec, et les questions liées à l’immigration, à la laïcité, à la religion dans la sphère publique, et au statut des femmes en Islam. Personnalité publique, elle intervient depuis 2006 dans les médias québécois mainstream et comme consultante et conférencière sur ces thématiques.

Elle est membre active de divers groupes féministes réformistes à l’international. Entre 2008 et 2015, elle était administratrice, puis coordonnatrice bénévole du Groupe international d’étude et de réflexion sur les femmes en Islam (GIERFI) qui offre aux différentes voix féminines l’opportunité de discuter de questions concernant leurs droits, leurs responsabilités et leurs rôles, afin de pallier à la stagnation du discours sur les femmes musulmanes. Depuis 2015, elle est membre du réseau Musawah, un mouvement mondial, dirigé par des féministes, pour la justice et l’égalité dans les familles musulmanes.

Au Québec, elle cofonde en 2013, la Collective des féministes musulmanes du Québec, qui aspire à la construction d’une société inclusive bâtie sur des principes démocratiques, égalitaires et laïques.

En 2014, elle a contribué à l’ouvrage : « Religions et laïcité, pour un nécessaire dialogue » et en 2015, elle publie son propre livre : « Chroniques d’une musulmane indignée ».

Riche de ces expériences, Asmaa crée le premier cours universitaire francophone au Québec sur « Féminismes et Islam » qu’elle enseigne depuis 2017 à l'Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM.

C’est aussi en 2017 qu’elle a fondé l'Institut F, un organisme qui vise le renforcement du leadership, le transfert de connaissances et l'épanouissement intellectuel, social et spirituel des filles et des femmes musulmanes au Québec par des programmes d'éducation, de recherche et de développement conçus principalement par et pour les filles et les femmes musulmanes. L’ambition d’Asmaa est grande : faire de l’Institut F un incubateur de leaders musulmanes francophones maîtrisant un discours réformiste, féministe et décolonial.

Toutes ses réalisations ont permis d’influencer positivement de nombreuses filles et femmes musulmanes québécoises à s’approprier et à s’investir à travers les sphères qui leur étaient refusées. Son impact va même au-delà des communautés musulmanes puisque son livre est étudié au CÉGEP et à l’université. Ses idées et ses valeurs concernant la prise de pouvoir des femmes musulmanes, leur affirmation dans un souci de justice sociale et d’égalité sont transmises aux plus jeunes et permettent de faire évoluer les mentalités de part et d'autre.

C'est grâce à des années de travail sur le terrain qu'Asmaa a obtenu la reconnaissance par ses pairs de sa réflexion quant à un idéal de justice et d'égalité pour les filles et les femmes musulmanes. Des dizaines de femmes ont rejoint sa vision au sein d'Institut F et ont été inspirées par l'ambition d'Asmaa pour défendre les droits des femmes musulmanes au sein de leurs communautés, démontrant que la foi musulmane n'est pas contradictoire avec des valeurs féministes.

En ce sens, Asmaa est une réelle source d'inspiration pour ces femmes qui luttent chaque jour dans leur communauté pour faire changer les mentalités pour plus d'égalité et de justice. Porteuse d’une parole passionnée autant par la foi que par la soif d’égalité, elle contribue ainsi à l’évolution de la pensée féministe et à un monde plus tolérant.


Présentée par