Les proches aidants

Connaissez-vous un proche aidant? Ce peut être votre amie, votre voisin, votre collègue… Des gens souvent très discrets, mais qui sont en réalité beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense. Et qui doivent vivre avec des choix déchirants.

Un proche aidant est quelqu’un qui prend soin d’une personne de son entourage ayant besoin de son soutien en raison d’une incapacité (vieillissement, maladie, limitation). Grâce à ces soins et à cette présence, l’aidé a la possibilité de rester à la maison.

L’aidant accepte de s’impliquer par amour, par attachement ou parce qu’il se sent responsable. Son travail, non rémunéré, est très exigeant sur le plan psychologique. Il demande beaucoup de temps et d’énergie, et ce, généralement sur une longue période.

Ça peut arriver à n’importe qui
Devenir proche aidant n’est toujours pas un choix. C’est une réalité qui peut survenir à n’importe quel moment dans la vie et qui s’installe petit à petit, au fil des mois et des années. Peut-être même que vous serez appelé un jour à devenir proche aidant.

Bien des proches aidants sont plus jeunes qu’on le pense. Plusieurs ont un emploi et des enfants. Ils sont débordés et ne songent même pas à demander de l’aide. Au fur et à mesure que la situation s’aggrave, ils doivent réorganiser leur vie personnelle et professionnelle. 

La plupart du temps, ces personnes au grand cœur mettent de côté leurs propres besoins. Pourtant, il est primordial que le proche aidant prenne d’abord soin de lui, s’il veut s’occuper de l’être cher le plus longtemps possible. Sinon, son dévouement risque de le mener tout droit vers l’épuisement.

« Prendre soin d’une personne qu’on aime est très exigeant et demande une grande capacité d’oubli de soi. Mais ça permet aussi de se découvrir une force insoupçonnée et de vivre des moments d’humanité extrêmement précieux. » 
Line, proche aidante de Québec

  • ­   Un quart de la population québécoise est proche aidant (RANQ)
  • ­    57 % cumulent le rôle d’aidant et un emploi rémunéré (RANQ)
  • ­    Plus de 80 % sont des femmes, et leur moyenne d’âge se situe entre 46 et 55 ans (APACN)
  • ­    Les proches aidants prodiguent de 8 à 40 heures de soins par semaine (APACN)
    ​​​​​​​

Les proches aidants ont besoin de vous!
L’objectif du défi Prendre soin est de recueillir des fonds afin d’offrir aux proches aidants un répit bien mérité sous forme de séjours et d’activités de ressourcement au Monastère des Augustines, un lieu propice à la détente et au mieux-être. En participant au défi, vous les aiderez à prendre soin d’eux… tout en prenant soin de vous!
​​​​​​​
​​​​​​​

​​​​​​​